Les origines et principes sur lesquels l’ostéopathie est basée

Les origines

L’approche thérapeutique de l’ostéopathie a été introduite par le chirurgien américain Andrew Taylor Still, qui à la fin du 19ème siècle, convaincu de l’inefficacité des traitements médicaux traditionnels, a commencé à réfléchir et à faire des recherches sur une nouvelle philosophie médicale.

Partant du principe que chaque déséquilibre, physique ou psychologique, a une répercussion sur l’ensemble de l’organisme et conduit à l’apparition de la maladie, il a commencé à traiter les personnes en les considérant dans leur globalité.

Principes sur lesquels l’ostéopathie est basée

L’ostéopathie est une philosophie qui repose sur trois principes fondamentaux.

1- Unité du corps

La personne est considérée comme un tout. Chaque partie du corps ainsi que l’esprit et l’environnement dans lequel on vit sont interdépendants. Le bien-être de la personne est déterminé par le bon fonctionnement de chaque partie individuelle qui détermine le fonctionnement de la structure dans son ensemble.
Selon ce principe, il est donc impossible qu’un dysfonctionnement dans une partie n’ait pas de répercussions dans d’autres parties.

2- Relation fonction-structure

Selon Still, ” LA STRUCTURE GOUVERNE LA FONCTION “. Cela signifie que la structure de soutien du corps, c’est-à-dire le système musculo-squelettique, est fondamentale pour le bien-être physique. Lorsque le système porteur est équilibré et fonctionne parfaitement, toutes les structures dans leur ensemble fonctionnent de la même manière.
Lorsque cet équilibre est altéré, un dysfonctionnement de l’ostéopathie survient ; une zone du corps perd sa fonction propre, avec une réaction du corps qui crée des zones d’adaptation et de compensation qui conduisent à la perte d’harmonie et à l’apparition de la “maladie”.

3- Principe d’auto-guérison

Le corps humain est une machine parfaite capable d’autorégulation et d’auto-guérison, et dispose de tous les outils nécessaires pour prévenir et éliminer les dysfonctionnements ; ceci à condition que les voies de communication du système d’auto-guérison soient libres de tout obstacle.
Le rôle de l’ostéopathie est précisément d’éliminer “les obstacles aux voies de communication pour permettre au système d’auto-guérison de fonctionner”, et elle le fait en rétablissant l’équilibre musculo-squelettique pour restaurer l’harmonie dans le corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *